Histo-Libris, documenthèque de gravures anciennes et estampes


> Histo-Libris > Mots Clés > palais

Gravures : palais

7 gravures associées au mot clé "palais"

Assemblée Nationale (France)

Vue intérieure de l'hémicycle de la Chambre des Députés (Assemblée Nationale). Bâtiment anciennement appelé Palais Bourbon (Paris, France).

Assemblée Nationale (France)

Vue intérieure de l'hémicycle (Assemblée Nationale) lors d'une séance de la Chambre des Députés. Bâtiment anciennement appelé Palais Bourbon (Paris, France).

Façade de la cour du Louvre

Vue en élévation d'une partie de la façade de la cour du Louvre (Paris). Façade Renaissance de l'architecte Pierre Lescot datant d'Henri II.

Fouilles archéologiques à Rome

Fouilles archéologiques organisées par Napoléon III à Rome, sur l'emplacement du Palais des Césars. Vue du Nymphéum ou "Salle des Fontaines". En arrière plan l'abside du triclinium et les jardins de la villa Mills. Un fouilleur, la pelle à la main, fait visiter les ruines à des touristes. De nombreux visiteurs sont également visibles dans les jardins.

L'Hôtel d'Escoville à Caen

Vue depuis la cour intérieur de l'Hôtel d'Escoville à Caen (Calvados) dans son état de 1860. Cet hôtel de style Renaissance fût bâti entre 1530 et 1540 à la demande de Nicolas le Valois d'Escoville par les architectes Hector Sohier et Blaise Lepestre. Ce monument est un des plus beaux exemples de l'architecture Renaissance en Normandie. Certains éléments de décoration se rapporteraient à l'alchimie.

Le palais de Jacques Coeur à Bourges

Façade sur rue du palais de Jacques Cœur à Bourges (Cher). Chef-d'œuvre de l'architecture gothique tardive, cette "grand' maison" est bâtie en moins de 10 ans à partir de 1443. Elle préfigure les hôtels particuliers de la Renaissance. Au premier plan la statue de Jacques Cœur qu'observent deux passants.

Rome, le château Saint-Ange

Vue du château Saint-Ange (Castel Sant'Angelo) à Rome, depuis la rive gauche du Tibre. Ce monument, à l'origine le mausolée de l'empereur Hadrien, est ensuite remanié au cours des siècles pour devenir un palais et une prison. Au premier plan, le pont Saint-Ange couvert de monde à l'occasion de l'évacuation des troupes françaises en 1866.
Vous n'avez pas trouvé l'objet de votre recherche dans les gravures en ligne ?
Vous pouvez faire une demande de recherche complémentaire.
Valid XHTML 1.0 Transitional